La région de Bourgogne est connue pour ses vignobles. Mais une fois qu’on l’a visitée, on ne peut s’empêcher d’être émerveillé par sa richesse culturelle et historique, son incroyable patrimoine artistique, sa nature et sa gastronomie unique. En Bourgogne, vous pouvez prendre la Route des Vins comme fil conducteur de votre visite des différents châteaux qui émergent, impérieux, en cours de route. En outre, vous apprécierez également les formidables villages d’essence médiévale et leurs magnifiques vues encadrées par de beaux et fascinants paysages de vignes, de lacs et de forêts.

Les sites de la région de Bourgogne

Un paradis pour le tourisme fluvial grâce à ses nombreux réseaux de voies navigables qui longent le canal de Bourgogne ou le canal du Nivernais dans le nord-est de la France. Tout en profitant du tourisme, vous pourrez déguster d’incroyables délices typiques de la région tels que la célèbre moutarde de Dijon, le poulet de Bresse ou le bœuf charolais. Parmi les différents villages que vous pouvez visiter, vous trouverez 

VENAREY : Une ville verte et riche en raison de son vaste patrimoine historique. Son château a été construit au XVIIIe siècle sur un ancien château féodal, dont il reste quelques traces, comme ses douves. A proximité, vous trouverez le parc-musée d’Alésia, où une bataille a eu lieu entre les Romains et les Mandubins (une tribu gauloise).

MONTBARD : Habitée depuis des temps immémoriaux, elle a connu une grande prospérité grâce aux ducs de Bourgogne. Sa richesse se reflète dans sa beauté architecturale, comme l’abbaye de Fontenay, inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO car c’est l’un des monastères les plus emblématiques de toute l’architecture cistercienne. Près de Montbard se trouve Buffon, avec ses forges du XVIIIe siècle.

ANCY LE FRANC ET TANLAY : Les deux villages ont des châteaux impressionnants. Le château d’Ancy le Franc est un véritable joyau. Déclaré monument historique, il a été conçu comme un palais italien avec de beaux jardins. Parmi sa décoration, vous trouverez de somptueuses galeries de scènes mythologiques, de la polychromie, des sols en marbre. En plus des références à Pompéi avec la chambre de Diane. Le château de Tanlay, avec son architecture Renaissance, se distingue par le fait qu’il est entouré d’un vaste parc verdoyant. Vous y verrez sa célèbre façade en pierre blanche, ses énormes cheminées et les tours de la Liga et de Coligny.

TONERRE : D’origine romaine. Son histoire est liée à la médecine et la preuve en est son Hôtel Dieu, un hôpital primitif fondé par Marguerite de Bourgogne, l’un des plus anciens d’Europe. Son principal point d’intérêt est la Fosse Dionne pour son écosystème, sa flore et sa faune uniques. Cette source naturelle est la deuxième plus importante de France, à 140 m d’altitude.

AUXERRE : Village des bords de l’Yonne, il possède un prestigieux patrimoine culturel, héritage de son histoire gallo-romaine et médiévale. Son centre historique est plein de belles maisons à colombages. L’abbaye bénédictine de Saint Germain, fondée au Ve siècle, se distingue par une crypte carolingienne ornée de quelques-unes des plus célèbres peintures murales du pays. Dans le quartier de l’horloge, vous trouverez la célèbre Tour de l’horloge, construite au sommet d’un fort gallois. Vous y trouverez des palais, des maisons à colombages, des bâtiments Art déco et des maisons Renaissance.

Un palais Renaissance et classique en provence

Au cœur de la Drôme provençale, dominant plaines et montagnes, le château de Grignan est bâti sur un promontoire rocheux surplombant le village. Témoin de l’architecture Renaissance et du classicisme français, l’édifice a connu une histoire mouvementée. Château fort mentionné dès le 11e siècle, il est transformé à la Renaissance en une prestigieuse demeure de plaisance par la famille des Adhémar. Au 17e siècle, la marquise de Sévigné y séjourne auprès de sa fille Françoise-Marguerite. Démantelé à la Révolution puis reconstruit au début du 20e siècle, il appartient depuis 1979 au Département de la Drôme qui poursuit un programme ambitieux de restaurations et d’acquisitions. Classé Monument historique en 1993 et labellisé Musée de France, le château de Grignan offre aux visiteurs de précieux témoignages sur l’art de vivre à différentes époques. Ce lieu enchanteur propose également une programmation culturelle tout au long de l’année : théâtre, musique… Et retrouvez aussi toutes nos offres d’expériences touristiques et culturelles sur le territoire. Le guide pour la découverte de la région Bourgogne est indispensable.

Un panorama unique

Situé au sud-est de Montélimar, le village de Grignan marque une frontière entre le nord, constitué de bois de chênes et de pins, de landes couvertes de genêts, et le sud où dominent lavande et vigne. La charmante petite cité qui a conservé sa forme médiévale épouse le contour d’un promontoire rocheux de 33 mètres que couronne le château. On y accède par des ruelles escarpées, après avoir admiré le beffroi du 14e siècle et de très belles maisons du 15e siècle. Parvenu au sommet, le visiteur découvre à la fois la majesté d’une architecture Renaissance et un panorama somptueux où se dressent au loin la montagne de la Lance, le Mont Ventoux et les Dentelles de Montmirail. Les célèbres terrasses du château offrent un point de vue remarquable sur le nord de la Provence.

Une petite liste de sites et villes à voir en Bourgogne : Une petite liste rapide de ce qu’il faut voir en Bourgogne :
-Dijon, la capitale historique des Ducs de Bourgogne
-Beaune
-La route des Grands Crus qui sépare les deux villes, la Côte de Beaune et ses crus reconnus, la côte d’Or.
-Le Parc naturel régional du Morvan
-Auxerre et sa région
-L’abbaye de Cluny classée par l’Unesco.
Et j’en oublie certainement beaucoup.

Bourgogne : 50 sites touristiques incontournables

La Bourgogne n’est pas qu’une terre de vignobles aux « climats » mondialement réputés par la qualité de leurs crus. La Bourgogne s’étend aux quatre points cardinaux de la Puisaye à la Bresse et de l’Auxois à la Côte d’Or, posée entre Paris et Lyon. Une unité bourguignonne qui puise ses racines dans l’histoire, bien avant la création du duché de Bourgogne au IX° siècle. La région Bourgogne se regroupe autour de quatre départements : l’Yonne, La Côte d’Or, la Nièvre et la Saône et Loire.

Voir Aussi : Top des sites touristiques en France : Quels monuments, musées parc d’attraction site naturels visiter ?

Accès Rapide :

L’Yonne : Sens – L’abbaye de Pontigny – Auxerre, le port – Chablis, le village – Canal du Nivernais – Grottes d’Arcy sur Cure – Noyers sur Serein – Ancy le Franc – Vézelay – Saint Père sous Vézelay – La MontJoie de Tharoiseau – Pierre-Perthuis – Avallon

La Côte d’Or : Abbaye de Fontenay – Musée Buffon à Montbard – Château de Bussy-Rabutin – Alesia – Flavigny sur Ozerain – Palais des Ducs de Bourgogne de Dijon – Le Consortium – Châteauneuf-en-Auxois – Abbaye Notre Dame de Cîteaux – Hôtel Dieu de Beaune – Château de la Rochepot – Saulieu

La Nièvre : Bernadette Soubirous à Nevers – Ferme en sol – La route des flotteurs de bois – La Loire –Lac de Pannecière – Circuit François Mitterrand – Lac des Settons – Lac du Crescent – Tourbière de Champgazon – Château de Bazoches – Abbaye de Corbigny

La Saône et Loire : Bibracte – Grottes d’Azé – Cluny – Forteresse de Berzé-Le-Chatel – Bourbon-Lancy – Paray Le Monial – Château de Couches – Château de Germolles – Musée Vivant Denon – Maison du Charollais

Une visite qui prend le parti-pris d’occulter tout ce qui a trait à l’activité viticole. Bourgogne terre de bonne vie, il fait bon y musarder. Voici présentés quelques lieux incontournables, comme un parcours initiatique au cœur d’un patrimoine empreint de culture, de religion, de philosophie et de châteaux du moyen âge à la renaissance dans une nature qui s’offre à l’étonnement. Châteaux, Musées, Lieux remarquables, villages pittoresques.

Pour vous, ce parcours à voir ou à revoir n’est peut-être qu’un point de départ pour attiser votre curiosité sur une région riche également de la qualité des rencontres avec ses habitants, ses occupants. Prenez plaisir à flâner.

Quelques coins réputés à voir en Bourgogne : Bonjour Adelais,
A ma connaissance, l’un des plus beaux coins de Bourgogne reste la route des vins (qui s’appelle la route des Grands Crus) qui relie Dijon à Beaune, en passant par des appellations viticoles aussi renommée que Pommard par exemple… nombreux villages le long de la Côte de Beaune, beaux paysages ruraux vallonnés, avec en prime l’important patrimoine historique des villes que sont Dijon et Beaune à l’autre extrémité de la route…
Autrement, on peut également citer parmi les incontournables en Bourgogne le patrimoine de Auxerre, la fameuse abbaye de Cluny classée au patrimoine mondial de l’Unesco, ou encore une superbe région naturelle, le parc naturel du Morvan…

L’Yonne


– Sens : La Cathédrale Saint-Etienne, première cathédrale gothique de conception révolutionnaire, fête en 2014, ses 850 ans de consécration. La cathédrale de Sens a servi de modèles pour Paris, Chartres, Bourges, Canterbury. 7 siècles d’histoire des vitraux sont illustrés dans les verrières de la cathédrale.
En passant à Sens, difficile d’échapper au Palais des archevêques, à la maison d’Abraham, au marché couvert.

En route pour les Climats du vignoble de Bourgogne, derniers inscrits sur la liste du patrimoine mondial en 2015 avec les villes de Beaune et Dijon; le savoir-faire des vignerons, les caractéristiques des sols et l’exposition, aujourd’hui reconnus et protégés, sont passionnants. Ne manquez pas de faire étape à Dijon. L’ancienne capitale des Ducs de Bourgogne, haut lieu de pouvoir commercial, politique et religieux vous séduira à coup sûr. Qui n’a jamais rêvé d’un retour à l’essentiel ? Vivez, au moins pour quelques instants, une retraite monastique à l’Abbaye de Fontenay. Si vous vous sentez plutôt l’âme d’un pèlerin, prenez votre bâton direction Vézelay ou le prieuré de La Charité-sur-Loire. Génie de l’homme, la Saline Royale, autrefois dédiée à la production du sel, livre aujourd’hui les secrets techniques de son architecte Claude-Nicolas Ledoux. Aux salines de Salins-les-Bains, on extrait encore aujourd’hui d’un banc de sel à 246m de profondeur de la saumure. Découvrez les entrailles de l’ingénierie hydraulique, des souterrains et puits qui composent l’ouvrage. A Besançon, depuis les chemins de ronde de la Citadelle, vous aurez un point de vue époustouflant sur la vieille ville. Dans la capitale comtoise comme à Belfort, arpentez les fortifications et laissez vous surprendre par le génie bâtisseur et militaire de Vauban. Remontez jusqu’à la Préhistoire au bord du lac de Chalain dans le Jura. Au bord de l’eau affleurent les vestiges d’anciennes cités lacustres. Ces traces d’un passé villageois vieux de 5000 ans sont très fragiles et ne sont pas ouverts à la visite.