Un autre tampon pour mon passeport de vignobles chiliens. Cette fois, je suis allée à Pérez Cruz avec mon amie Barbara et j’ai l’impression que je commence à percer le secret des vins chiliens.

Pérez Cruz est proche, à environ une heure de Santiago, et il est idéal d’y aller en voiture ou de louer une navette. Il est situé dans la vallée du Maipo, connue pour la production de vins rouges et l’une des plus grandes vallées viticoles du Chili.

Fondée en 2001, la cave est une entreprise familiale et est considérée comme relativement petite ici au Chili. Elle produit environ 720 mille litres par an. Cependant, il impressionne par sa grande structure en forme de tonneau conçue par l’architecte chilien José Cruz Ovalle.

Pérez Cruz : une cave pour découvrir le secret du vin chilien

Dès notre arrivée, nous avons été accueillis par Maria José, responsable du marketing et du tourisme, et Alejandro Peralta, responsable des produits de la cave. Ils nous ont accueillis et nous ont expliqué que les visites sont organisées en petits groupes afin d’accorder plus d’attention et de fournir une expérience plus personnalisée au visiteur.

Ensuite, nous avons été présentés à notre sympathique guide, également appelée Maria José, et nous sommes partis avec elle pour notre visite de la zone extérieure. Dès le début, nous avons remarqué le mouvement de la cave en pleine production puisque c’est la période des vendanges.

Pour moi, c’est le meilleur moment pour visiter un domaine viticole, lorsque vous pouvez suivre toutes les étapes de la fabrication du vin. Une curiosité est qu’une cave n’est pleinement active que deux mois par an. Pendant le reste de la période, les vins sont stockés et les vignes sont taillées pour qu’elles repoussent au printemps.

Pérez Cruz se consacre exclusivement à la production de vins rouges et Maria José nous a expliqué qu’ils font ce qu’on appelle la mise en bouteille à l’origine. C’est-à-dire qu’ils contrôlent toutes les étapes de la production, de la culture du raisin à la mise en bouteille.

Lors de notre visite, nous avons vu les raisins récoltés attendant d’entrer dans la machine pour être pressés et transformés en jus. Ce jus, appelé moût car il est mélangé aux peaux, est amené dans des cuves en acier inoxydable où a lieu la macération, qui dure environ deux jours. Maria José nous a également montré à quel point les cuves étaient froides et nous a expliqué qu’ils utilisent une technique appelée macération à froid. L’idée est de donner au vin un arôme plus intense. Ensuite, la fermentation a lieu, une étape qui dure environ 7 jours.

Pendant cette période, le vigneron expérimente cet assemblage et prend diverses notes sur les fiches de chaque cuve. Si nécessaire, il apporte des échantillons au laboratoire pour évaluer les prochaines étapes de la production. Après la fin du processus de fermentation. Le jus est séparé des peaux et ce liquide, qui est presque un vin, va dans les fûts en bois. Tous les vins Pérez Cruz passent par eux.

Un détail est que, pendant que tous ces petits secrets étaient racontés par Maria José, nous pouvions voir tout le monde travailler, des abeilles aux opérateurs de machines en passant par…

C’est vrai ! Le vigneron lui-même, Germán Lyon, et moi-même ne pouvions manquer d’enregistrer ce moment.

Après cette partie, nous sommes allés dans la cave où se trouvent les tonneaux et nous avons fait la dégustation des tonneaux. C’était assez curieux car, même en connaissant plus de 40 établissements vinicoles, je n’avais jamais fait quelque chose comme ça. L’idée est de sentir la différence entre les vins stockés dans des fûts américains et des fûts français. Le Cabernet Sauvignon Reserva, le fleuron de la maison, est le seul à être composé d’un mélange de vieillissement : 60m de barrique française et 40m de barrique américaine. La différence est grande : le vin américain est plus boisé. J’ai préféré le vin conservé en barrique française : plus doux, plus fruité et moins marqué par le bois. L’expérience a été très intéressante.

Nous avons ensuite visité la troisième cave (magnifique !), où ont lieu les dégustations des visiteurs. Et autre chose m’a rendu curieux, j’ai vu que les couvercles des tonneaux étaient en cristal. Je trouvais cela très chic, mais je savais qu’il y avait une raison : à ce stade, une deuxième fermentation a lieu, appelée fermentation malolactique, pour réduire l’acidité du vin.

Avant de passer au dernier moment de la visite, Maria José nous a emmenés sur un balcon surplombant le vignoble et nous a confié un autre secret. Tout en désignant la chaîne de montagnes, elle nous a parlé de l’importance de cette activité pour la famille Pérez Cruz.

Dégustation finale

Notre dégustation a eu lieu dans une petite salle près du laboratoire. Le premier vin que nous avons goûté était le Cabernet Sauvignon 2015 Reserva (celui qui est un mélange de barriques). Bien qu’il soit indiqué sur l’étiquette qu’il s’agit d’un Reserva, nous avons appris qu’il passera au Gran Reserva en raison de sa qualité. Je pense que c’est mérité. Vraiment un vin structuré et très agréable à boire.

Le second était le Carmenere 2016 – édition limitée. C’est ma variété préférée, donc je suis un suspect. D’ailleurs, ce raisin est très typique au Chili. Il a un goût remarquable et en même temps doux, un arôme de fruits et d’herbes et une couleur rubis. En bref, c’est parfait !

Et enfin, le Cot 2015, également en édition limitée. Il s’agit en fait d’un Malbec, mais on peut aussi l’appeler Cot. Je ne le savais pas ! Vivre et apprendre toujours !

Outre les vins inclus dans la visite, il est possible d’acheter d’autres produits dans la boutique. Par exemple, le Petit Verdot, un vin différent qui suscite beaucoup de curiosité chez les Brésiliens. Cela vaut la peine d’essayer !

Eh bien, après tant de détails, je pense que vous pouvez imaginer le secret de Pérez Cruz : dévouement, technique et, surtout, beaucoup de passion pour ce qu’ils font. Mais, pour en être sûr, il faut y aller pour le savoir.