Y a-t-il de la rage dans Bourgogne Live ?

La lutte des crus classés
septembre 18, 2017
Pourquoi boire du vin ?
septembre 18, 2017

François Desperriers est la voix de  »BourgogneLive » : l’un des sites consacrés au monde du vin, et particulièrement à la Bourgogne, les plus appréciés aujourd’hui. Avec son compère Aurélien Ibanez aux images, François conçoit et relaie un contenu éclectique, savoureux. Omniprésents sur les réseaux sociaux, peu d’amateurs de vin et d’Internet ignorent leur existence. Mais d’ailleurs François est quelqu’un de terriblement agréable, posé, sincère. Un vrai gentil. Trop gentil pour être vrai ? Et si on le secouait un peu, pour voir s’il y a des bulles, de la mousse… Y a-t-il de la rage dans BourgogneLive ?

Vindicateur Qu’est-ce que tu détestes, qu’est-ce qui te met hors de toi ?

 

François Desperriers : Je ne suis pas d’un caractère à détester ou à me mettre hors de moi en fait. Cela ne veut pas dire que je ne puisse pas être indigné ou révolté mais j’essaie toujours de comprendre plutôt que de réagir de manière impulsive. C’est très important par exemple quand on publie régulièrement sur un site comme BourgogneLive : en effet, une réaction trop épidermique à un commentaire ou à un évènement peut conduire à des propos exagérés. J’ai une responsabilité en tant qu’éditeur de contenu qui peut être engagée à tout moment si je ne suis pas attentif. Si quelqu’un ou moi-même dépasse  »les bornes des limites », je suis responsable. C’est arrivé une seule fois en 8 mois : quelqu’un avait mis un commentaire  »à chaud » que j’ai laissé passer. L’auteur du commentaire s’en est aperçu et a regretté ses propos qu’il m’a demandé d’effacer, ce que j’ai fait. Ce n’est pas facile d’apprécier chaque jour ce qui est publiable de ce qui ne l’est pas. J’essaie bien sûr de respecter la liberté d’expression de chacun mais parfois la franchise rencontre la limite de la diffamation…

 

 

Vindicateur Le vin, c’est que du bonheur, vraiment ? Il n’y a rien qui t’agace dans ce monde si particulier ?

 

François Desperriers : C’est un monde qu’Aurélien et moi découvrons complètement en fait ! J’ai des amis dans le vin que j’ai rencontrés il y a longtemps pour d’autres raisons que le vin. Donc nous avons tous les deux un regard  »vierge » de préjugés : nous pouvons parler à tout le monde sans rentrer dans des chapelles, nous n’avons pas de camp à choisir ou à défendre. Cela ne veut pas dire évidemment que nous n’avons pas chacun nos préférences mais peu nous importe en fait le mode de culture, la région viticole, le sexe du vigneron 😉 ou son âge (!), pour nous c’est la rencontre avec le passionné du vin qui prime. Et depuis 8 mois ces rencontres ont été vraiment très enrichissantes… Donc c’est le bonheur, oui 😉

 

 

Vindicateur Tu n’en as pas marre du Pinot Noir, du Chardonnay ? A quand LanguedocLive, AlsaceLive ou ProvenceLive, pour virer de cépages ?

 

François Desperriers : On est bourguignon de cep ou d’adoption 😉 J’habite à Beaune et Aurélien à Pommard ! Nous aimons la Bourgogne et ses paysages viticoles magnifiques, donc non, nous n’en avons pas marre de vivre ici et de parler d’ici ! Mais si nous avons un pied en Bourgogne, nous en avons un autre sur le Net : nous faisons beaucoup de rencontres sur la toile, en particulier sur notre page Facebook ! Nous avons aujourd’hui une communauté de passionnés du vin qui vient d’atteindre la barre des 3000 personnes : elles viennent de tous les horizons, de tous les métiers du vin, de toutes les régions viticoles du monde ! Pour nous c’est un grand plaisir d’avoir chaque jour des conversations intéressantes, drôles, engagées… Tout cela est très enrichissant pour tout le monde ! Tu vois tout le monde est dans la place : Languedoc, Bordeaux, Alsace, Loire, Valais, Napa, Afrique du Sud…

 

 

Vindicateur Tu te donnes tellement de mal pour animer  »BourgogneLive », mais qu’est-ce qui t’anime, toi, le café, le vin, la foi, l’amour, le sexe, la drogue ?

 

François Desperriers : Ah très bonne question ! Avec Aurélien on carbure à la passion et à l’envie ! C’est d’ailleurs bien le problème aussi ! Pas besoin de motivation le matin pour allumer l’ordi ou pour aller à la rencontre des vignerons pour tourner un sujet. Mais le côté obscur de la passion, c’est l’entourage qui le subit 🙁 Pour être tout à fait honnête, on ne peut pas faire BL sans y passer beaucoup de temps et comme nous avons toujours chacun un travail à plein temps, on prend tout ce temps sur la vie de famille, les amis et les loisirs. Donc depuis 8 mois, on tourne à plein régime pour essayer de faire la preuve qu’il y a de la place sur internet pour un  »média » sur le vin et la Bourgogne, au prix d’un investissement temps et énergie difficilement tenable à long terme si on ne quitte pas nos emplois actuels… Mais cela c’est une autre histoire !

 

 

Vindicateur Aurélien Ibanez et toi ne vivez pas (encore) de ce travail, est-ce que ce bénévolat forcé et forcené ne vous rend pas un petit peu mauvais, franchement ?

 

François Desperriers : Ni Aurélien ni moi ne faisons BL sous la contrainte 😉 Comme je te le disais, c’est la passion et l’envie qui nous motivent ! Mais on s’est donné des limites dans le temps pour réussir nos objectifs : nous ferons un bilan sereinement à la fin du mois de novembre quand nous aurons passé la 150ème vente des vins des Hospices de Beaune les 19-21 novembre. BL aura grandi pendant 9 mois et il sera temps d’accoucher d’une solution économique viable pour nous deux. Pour le moment, je ne peux pas en dire plus et je ne peux pas dire non plus lequel de nous deux va accoucher, lol !

 

 

Vindicateur Quand est-ce que vous allez enfin vous faire débaucher par une boîte pas trop bornée ? Vous ne savez pas vous vendre ou quoi ? Vous avez des pistes ? Des noms !

 

François Desperriers : Nous vendre n’a pas été la priorité depuis le début ! Nous pensons qu’il y a de la place pour un site comme BL sur le Net. L’intérêt pour ce que nous publions a grandi depuis 8 mois et nous pouvons le mesurer chaque jour dans les statistiques du site : de plus en plus de lecteurs fidèles, de plus en plus de recommandation sociale avec notre communauté Facebook et Twitter, de plus en plus de contacts avec les professionnels du vin qui nous lisent 😉 et nous encouragent à poursuivre ! Mais si nous avons réussi aujourd’hui à faire notre place sur le Net dans cette thématique du vin, il nous reste à convaincre localement dans la  »vraie vie » comme on dit bizarrement. Le temps du Net n’est pas le temps du vin… Même si notre millésime 2010 a l’air plein de belles promesses, il doit résister à l’épreuve du temps pour convaincre sur le long terme ! Et comme tu le sais, BL est sans soufre ajouté… 😉

 

 

Vindicateur Quels sont les blogs  »vin » que tu aimes consulter en ce moment ?

 

François Desperriers : En fait, je les lis pratiquement tous ! En effet je parcours chaque jour la blogosphère du vin francophone en long et en large pour réaliser ce que l’on appelle en jargon geek  »une veille » 😉 Donc tous les matins avec mon café et ma biscotte, j’ai une revue des blogs complète à lire. Pour te donner un aperçu de ce que cela représente : si je pars en week-end, le lundi matin, j’ai à peu près 1000 articles en souffrance dans mon ordi ! Heureusement que c’est un plaisir de lire des blogueurs comme Olivier Grosjean du célèbre blog d’Olif, Jacques Berthomeau, Lilian Bauchet, Iris du Domaine Lisson, Miss Glouglou et tant d’autres… Ce n’est pas possible de les citer tous mais on peut déjà se faire une idée de la richesse des blogs de vin en consultant la liste de la thématique vin sur Wikio (100 blogs répertoriés).

 

Cela dit j’ai une petite préférence pour quelques blogs qui me font sourire comme de celui du Bicéphale Buveur, qui me font réfléchir comme Vindicateur ou qui me font voyager comme celui de Littinéraires Viniques

 

 

Vindicateur Et ton appellation bourguignonne préférée ?

 

François Desperriers : Je n’ai pas assez goûté dans ma jeune vie d’apprenti dégustateur pour pouvoir répondre clairement à cette question. Par contre je peux raconter une anecdote survenue au mois de mai 2010 quand on préparait la célébration du Chardonnay dans le monde sur Twitter. Nous avons invité des vignerons à venir nous parler de leur travail et partager leur passion avec les gens connectés sur le réseau. Ils nous ont donc reçus dans leur cave pour déguster quelques-uns de leurs vins. Je suis arrivé au Domaine Bernard-Bonin à Meursault, avec une migraine carabinée pensant même annuler notre rendez-vous. J’ai essayé de dissimuler mes maux de tête tant bien que mal jusqu’à ce que je goûte leur Meursault  »Genevrières » 2000… Coïncidence ou pas, ma migraine s’est envolée immédiatement ! Je le jure ! Comme quoi le blanc ne donne pas mal à la tête 😉

 

 

Vindicateur Ton insulte préférée, lâche toi !

 

François Desperriers : Je ne suis pas très fort en insulte donc je fais appel à un joker comme chez Foucault 😉  »Satanée petite saloperie gavée de merde, tu me sors de l’entre-fesse pour me salir au-dehors ! » (Célèbre insulte de Céline lancée à Jean-Paul Sartre… Quelques restes de mes études littéraires 😉

 

 

Retrouvez François et Aurélien sur BourgogneLive !

 

Propos recueillis par Antonin Iommi-Amunategui

©Vindicateur, 10/2010