Le vin pétillant est devenu l’allié incontournable des fêtes ou des célébrations. Il accompagne les invités dans des moments privilégiés. Mais qu’est-ce qu’un vin pétillant ? Quelle est l’origine de son succès ? Pourquoi cet engouement ? Quels sont ses atouts ? Dans cet article, vous allez découvrir la réponse à ces questions.

Qu’est-ce qu’un vin pétillant ?

Le vin mousseux est une boisson spéciale dont les caractéristiques et les méthodes de production proviennent de la France. Parmi les vins mousseux naturels, le plus célèbre est le Champagne. Son nom est le même que celui de sa région d’origine, à l’est de Paris. Cependant, on retrouve sur le marché de bons vins pétillants naturels, dans les variants blancs, rouges et rosés.

Un vin pétillant se présente comme un vin à l’anhydride carbonique qui subit une seconde fermentation alcoolique. Il fait partie des vins effervescents comme les vins perlant.Le gaz carbonique (la bulle) se trouve naturellement retenu dans le récipient. Lorsque la seconde fermentation a lieu en bouteille, on l’appelle la méthode traditionnelle ou champagne. C’est un produit à faible teneur en dioxyde de carbone, qui est fabriqué naturellement par le processus de fermentation du raisin et qui contient près de la moitié du dioxyde de carbone présent dans les vins mousseux. Le pétillant ne fermente qu’une seule fois et c’est à partir de cette étape que le gaz carbonique se dégage. Les agents pétillants les plus réputés sont ceux élaborés en Italie, connus sous le nom de lambrusques.

Les vins pétillants et les vins mousseux sont cuvés et conservés avec le gaz formé lors de la fermentation.

Il est important de rappeler que les cidres, très populaires dans l’Hexagone, sont des boissons contenant du dioxyde de carbone inséré artificiellement, et non des produits de fermentation. Ils ne peuvent donc être considérés comme des vins mousseux ou pétillants.

Le vin pétillant est toujours élaboré à partir de raisins adaptés à la conception de vins fins.

Pourquoi une telle popularité ?

Le vin petillant gazeifie est synonyme de fête, de luxe et de prestige. De plus, certains d’entre eux, comme les crémants, bénéficient d’une protection particulière garantissant leur authenticité. Ils s’accordent volontiers aux mets les plus raffinés à base de homard, de turbot ou de caviar. Aujourd’hui, les vins pétillants existent à différents tarifs. Ils s’adaptent parfaitement à tous les budgets. On retrouve facilement de produits d’excellents rapports qualité-prix provenant de diverses régions de la planète.
Les jeunes ont modifié le mode de consommation de ces breuvages. Ils les mettent dans des cocktails fournis en ingrédient et maintenus au frais par des glaçons.

Le commerce de ces vins mousseux a de bonnes conditions météorologiques devant lui. Les territoires à convaincre sont encore vastes. Les pays asiatiques comme le Japon apprécient grandement les vins pétillants. Ils affirment qu’ils leur donnent force et vigueur. Ils constituent un énorme marché pour le jus de raisin fermenté.

Quelques exemples de vins mousseux dans le monde

Les vins mousseux résultent de presque tous les pays viticoles. Mais la plupart d’entre eux proviennent de la France. Pour les calquer, certaines techniques spécifiques de réalisation ont été mises en avant. Elles ont fait apparaître différents types de vins mousseux dans d’autres pays :

   – Prosecco, qui est originaire de la région œnologique de la Vénétie, dans le nord et le nord-est de l’Italie, une région qui produit d’excellents vins blancs et mousseux dans les sous-régions de Conegliano et Valdobbiadene. Le prosecco, pendant de nombreuses années, a été un nom employé pour définir le raisin, qui a le substantif original de glera et est utilisé dans l’élaboration des vins mousseux.

   – Asti est un vin mousseux sucré, à faible teneur en alcool, façonné à partir de raisins musqués, qui est traditionnellement préparé suivant une méthode plus spécifique, avec une seule fermentation en cuve avec rétention du gaz carbonique libéré. La fermentation, dans la production d’asti, est interrompue par le refroidissement dès que les niveaux appropriés d’alcool et de sucre sont atteints, soit environ 7 à 9 Gl et 3,5 %, respectivement.

   – Champagne se présente comme les vins mousseux de la région française de la même dénomination. Trois cépages uniquement sont autorisés pour la production de Champagne, un blanc, le Chardonnay et deux rouges, le Pinot Noir et le Pinot Meunier. Le champagne doit être bu frais, jamais congelé. Lorsque le Champagne est plus jeune et plus vif, il est conseillé de le servir très frais (environ 8 ºC). Un champagne ou millésime mûr doit être dégusté à 10 ºC. Sa fraîcheur excessive perturbe la perception des arômes et des saveurs.
Selon la teneur en sucre, le vin pétillant peut être :

BRUT NATURE — concentration en sucre inférieure à 3 grammes par litre, et si aucune liqueur d’expédition n’a été ajoutée ;
EXTRA – BRUT — richesse en sucre inférieure à 6 grammes par litre ;
BRUT — quantité en sucre inférieure à 12 grammes par litre ;
EXTRA-DRY— sucrosité entre 12 et 17 grammes par litre ;
SEC — taux de sucre se situant entre 17 et 32 grammes par litre ;
DEMI-SEC — contenu en sucre variant entre 32 et 50 grammes par litre ;
DOUX — taux de sucre dépassant 50 grammes par litre.

Quel vin pétillant choisir ?

Le vin mousseux est le symbole des fêtes de fin d’année. C’est la boisson qu’il faut absolument consommer en cette occasion — soit pour célébrer la fin d’un bon cycle, soit pour souhaiter de nouvelles réalisations. Mais le vinophile qui se rend dans les grands supermarchés, où il n’y a généralement pas de professionnel spécialisé disponible, finit souvent par avoir des doutes sur le produit à déguster avec ses hôtes. Les étiquettes mentionnent d’innombrables nationalités, prix et variétés. Mais il est possible de découvrir de grands vins mousseux avec un excellent rapport qualité/prix — un pour chaque palais.
Dans les rayons de supermarché, les vins mousseux sont toujours disposés debout. Ce type de rangement évite le mouillage ou l’humidification du bouchon. Si cela se produit, il perd son élasticité. Par conséquent, les consommateurs peuvent acheter les boissons en position verticale sans crainte. Toutefois, à la maison, il est possible de conserver les bouteilles en perpendiculaire. Cependant, l’est de le déguster dans l’immédiat afin de ne pas ternir la saveur.

Dans les supermarchés, il n’y a généralement pas de conseils professionnels, la première étape consiste donc à convoiter les variétés qui conviennent le mieux à vos papilles. Pour ceux qui apprécient le vin sec, ils doivent chercher les expressions « Brut », « Extra Brut » et « Nature ». Pour les adaptes de breuvages sucrées, les meilleurs vins mousseux sont les Demi-Sec.
Si vous aimez les vins mousseux légers et rafraîchissants, essayez de trouver sur l’étiquette ou la contre-étiquette le terme « Méthode Charmat », qui produit un vin aux caractéristiques jeune et frais. Pour les amateurs de vins mousseux structurés et complexes, il est préférable de choisir une étiquette qui informe « Méthode  Champenoise » ou «Traditionnelle» — certainement une boisson plus « crémeuse » et plus hétérogène. Elle ajoutera une expérience plus intense.

Derniers conseils

Si vous avez des doutes sur la qualité des produits, optez pour du vin pétillant jeune. Le contrôle de la rentabilité du vin mousseux revêt une grande importance.
Dans tous les cas, il est conseillé de se rendre directement chez le producteur ou chez le caviste. Ils ont les compétences nécessaires pour vous guider dans votre quête du bon vin pétillant.