L’avantage avec les vins de Porto est Voir l’articleque ces grands crus procurent de grandes émotions. À chaque propriété, on peut distinguer plusieurs cuvées dont certaines appartiennent à une catégorie de Porto. Même si ces cuvées sont vendues sous la même étiquette, elles ne se valent pas du point de vue qualitatif. Pour découvrir les bons Portos, on peut déguster le Fine Rubis Vieira de Sousa. Découvrons dans cet article plusieurs vins de Porto de qualité.

Sélection des meilleurs vins de Porto

Tous les alcools sont à consommer avec modération. Les vins de Porto ne font pas exception à la règle. Les amateurs qui souhaitent découvrir les bons portos peuvent déguster le Fine Rubis Vieira de Sousa. Ce vin présente une robe rouge profonde tirant sur le noir. Lors de sa dégustation, on apprécie particulièrement les arômes de fruits rouges et de prunes. Ce vin fruité qui se boit durant l’apéritif ou le dessert apporte une finale rafraîchissante.

Le Tawny Coimba de Mattos est un vin de Porto possédant un pourcentage d’alcool de 19,4 %. Visuellement, ce vin possède une belle robe rouge et des reflets orangés. Son nez délicat est marqué par des arômes d’épices ainsi que des fruits secs. Cette combinaison d’arômes résulte de la conservation dans des fûts de chêne. Pendant sa dégustation, on ressent une saveur très élégante. Ce vin de Porto apporte beaucoup de volume ainsi qu’un bel équilibre entre le tanin et le sucre. Sa finale persistante et expressive offre une satisfaction garantie aux œnologues amateurs et avertis.

Les connaisseurs peuvent choisir une bouteille de Late Bottled Vintage 2012 ou une Tawny 10 ans. Concernant la sélection des passionnés des grands vins, il est préférable de choisir des bouteilles de Portos cultes. C’est le cas du Tawny 20 ans ou l’impressionnant Vintage 2013. Si vous êtes amateurs de vin de Porto, rendez-vous sur le site https://www.portovintage.com/fr/.

Les différentes catégories de vins de Porto

Le Porto est produit uniquement dans la région du Haut Douro. Ce vin muté portugais est considéré comme étant réservé aux apéritifs ou des digestifs. En réalité, les vins de Porto peuvent facilement accompagner tous les repas. Il existe 2 familles de Porto. La famille oxydative a la particularité d’être placée en fûts. On les appelle les Tawnys. Le Tawny classique possède des arômes de fruits secs, d’épices, de bergamote, de curry… Les connaisseurs peuvent se procurer des Tawnys 10 ans, 20 ans, 30 ans… Les arômes tertiaires de ces vins de Porto ont tendance à évoluer au fur et à mesure que le temps passe. La seconde famille de vins de Porto contient des réducteurs. Sa mise en bouteille est très rapide, la présence de réducteurs compense l’absence de passage en fût.

Si les vintages font partie des vins de Porto composés des réducteurs, les grands millésimes se conservent entre 50 et 100 ans. En dégustant par exemple à millésimes comme 1963, on ressent une belle structure ainsi que des tanins marqués. Le Vintage désigne les vins de Porto réducteurs dont la mise en bouteille maximum est inférieure à 2 ans après la récolte. Le Bottled Vintage représente une mise en bouteille qui a duré entre 4 et 6 ans maximum après la récolte. Quant aux Rubys, cette appellation désigne la mise en bouteille très rapide. Quel que soit le type de bouteille, la dégustation d’un vin Porto offre aux connaisseurs une satisfaction garantie.

Étapes de fabrication du Porto

L’élaboration du Porto commence avec les vendanges. Cette phase est réalisée dans des conditions pénibles à cause de l’étagement du vignoble. La configuration du vignoble en de multiples terrasses complique son accès. De plus, les vendanges doivent être effectuées lors des fortes chaleurs. Pour la fermentation, il faudra ajouter une eau-de-vie de vin au goût sucré. Cette opération s’intitule mutage. Elle permet d’empêcher la fermentation primaire et conserver le sucre au vin.

Le mutage renforce les facultés vieillissant de l’alcool. La technique confère aussi un corps plus puissant ainsi qu’un bouquet plus riche au vin de Porto. À la fin de cette étape, l’alcool débute sa période de sommeil. En laissant le vin reposer durant l’hiver, le précieux liquide se clarifie sous l’action du froid et des soutirages excessifs. Le soutirage est une technique visant à éliminer les particules déposées au fond d’un contenant.