Mondial : 99 raisons de préférer le vin à la bière

Un vin de copains à 45 € ?
septembre 18, 2017
Peut-on être beauf et aimer le beau vin ?
septembre 18, 2017

Si match de foot va de paire avec bière, vin vient avec quoi ? Tout bien réfléchi, un verre de vin bien tulipé et rempli au tiers comme il se doit va franchement mieux avec un match de foot qu’une bière : si dans le feu de l’action vous secouez le verre, vous aérez le vin ; la bière, elle, déborde ! Alors où est le problème, pas assez populaire le vin ? A que cela ne tienne, sortez les cuvées qui vont bien : des vins de copains, festifs, des vins faciles mais bien fichus, pas les premiers venus.

1 – Comme on l’a dit déjà, le vin ne déborde pas à la moindre secousse : dans son grand verre il s’aère.

 

2 – Parce que le vin est une fête.

 

3 – Parce qu’on peut aussi choisir du vin en bulles pour fêter les cacahouètes de son équipe.

 

4 – La bière et les chips font des faux rebonds dans l’estomac.

 

5 – La bière vous envoie plus souvent aux toilettes (c’est psychologique, sinon scientifiquement prouvé) et vous fait immanquablement rater le but crucial.

 

6 – Vins rouges, vins jaunes : les couleurs correspondent aux cartons.

 

7 – De plus en plus de footballeurs (Chalmé, Micoud, Iniesta) se mettent à faire du vin : clairement un appel du pied !

 

8 – Il y a des vins pour toutes les circonstances : une mondeuse pour le mondial ? Chinon, Saumur-Champigny, Bourgueil… Autant de cabernet franc pour les coups francs ? Des cuvées aux noms évocateurs aussi : ‘carrément rouge’ pour jouer à l’arbitre, ou ‘in extremis’ pour y croire jusqu’au bout ? Ou bien encore un vin… bleu ?

 

9 – Parce que si Gallo s’est fait refiler un faux pinot, Gallas ne se fera pas refiler un faux péno… (celle-là est bien tirée par les cheveux, on en convient volontiers).

 

Les autres bonnes raisons, on vous laisse le soin de les inventer !

 

 

© Vindicateur, 06/2010