Les vins que Sarkozy devrait boire

Déconner le vin
septembre 19, 2017
Natural Born Killers
septembre 20, 2017

Sarko ne boit que de l’eau ? Non, Sarko aime le coca-light, le chocolat et le gratin de pâtes. C’est son droit, mais on lui a imaginé une petite sélection de vins qui pourraient le réconcilier avec la chose bue. Et glou, Nico !

 »Je préfère le coca light »

 

Le 28 juillet 2011, Nicolas Sarkozy  »a participé avec les acteurs de la filière vin à une table ronde sur l’avenir de la viticulture française à Châteauneuf-du-Pape » (pour visionner l’intervention du président, rendez-vous sur BourgogneLive).

 

Là-bas, à Châteauneuf, on ne l’a pas vu lever le coude, du bout des lèvres, comme il l’avait fait en 2007 à Sancerre (cf. photo). C’est qu’il n’était pas encore élu à l’époque, en février 2007, et avait besoin de séduire l’électeur, y compris l’amateur de sauvignon, cette espèce de sauvage ligérien ! Mais cette fois, non, rien… Décidément, le vin ce n’est vraiment pas son truc :

 

 »Comment peux-tu vivre sans vin ? lui demandai-je – C’est simple, je n’aime pas le vin (…) Je préfère le coca light. » (extrait du livre de F-O Giesber, M. le Président, Ed. Flammarion).

 

En vérité, c’est qu’il a besoin d’être guidé, Nicolas. Et Carla étant sûrement à la diète, grossesse oblige, picorant quelques bulles à tout casser, on s’y colle.

 

 

La sélection du président

 

D’abord, un joli Pinot Gris, ex-Tokay, pour faire honneur à ses origines hongroises.

 

Ensuite, une belle Carla  »Côte Brune » Bruni, en Côte Rôtie…

 

Et un Vosne-Romanée de chez Nicolas Potel,  »Les Petits Monts » 2007, année de son élection : c’est qu’il en a gravi, des petits monts, pour arriver si haut…

 

Puis, cash, un vin de banlieue, pas de Neuilly, ni au Kärcher ; non, un vin d’Île-de-France ! Mais oui, il y a du vin autour de Paris. A livrer directement à l’Elysée, merci.

 

Sans oublier un vin nature, pour l’ouverture !

 

Un Collioure, enfin, pour trinquer avec son Pal de paternel, qui peinturlure et se prend pour Picasso (et encore un Chinon  »Les Picasses », allez, parce que les artistes sont excessifs).

 

Et surtout, Nicolas, bonne dégustation.

 

 

Antonin Iommi-Amunategui

Photo : drzz.fr

©Vindicateur, 08/2011