Les Oscars 2011 du vin

Etes-vous vinosaure, vinogrunge ou vinovice ?
septembre 19, 2017
Primeurs 2009 : entre banane, poker et finesse
septembre 19, 2017

 »Le Discours d’un roi » a fait mouche aux Oscars, les vrais. Mais les vins racontent aussi des histoires, non ? A que cela ne tienne, on leur glisse illico des mini-Oscars dans le goulot : meilleur vin d’auteur, meilleur blockbuster américain, meilleur grand classique, meilleur vin de péplum, meilleur vin à petit budget, meilleur vin de kung-fu…

Meilleur petit budget

 

Clos Romain  »Soir d’Hiver » 2009 : Un vin façon Blair Witch Project, pas cher, pour un résultat drôlement efficace !

 

 

Meilleur vin de péplum

 

Domaine Viret  »Amphora VIII » : Du très beau vin, élevé en amphores ! Des dolia imitant parfaitement les contenants de l’époque romaine.

 

 

Meilleur vin de kung-fu (par David Faria)

 

Domaine A. et P. de Villaine, Rully  »Les Saint Jacques » 2008 : Incisif comme un ninja dans la nuit, précis comme un lanceur de shuriken, tranchant comme une lame de samouraï, mais dans la bouche c’est une geisha qui vous couvre de baisers.

 

 

Meilleure vin de comédie

 

Domaine O’Vineyards  »Trah Lah Lah » 2006 : un vin bien ficelé, qui rend joyeux, donne envie de pousser la chansonnette.

 

 

Meilleur vin de science-fiction

 

Domaine Rimbert  »Carignator 3 » : Il n’y a bien que Sarah Connor pour ne pas en boire.

 

 

Meilleur vin d’auteur (par Olif)

 

Stéphane Tissot  »Savagnin Amphore » 2009 : un vin de vigneron, qui, sans gommer le cépage ou le terroir, est le reflet pur de son inspiration.

 

 

Meilleure parodie de film d’horreur

 

Domaine Milan  »Le Grand Blanc » 2008 : Parce qu’il ne mord pas ce Grand Blanc-là, c’est nous qu’on mord dedans.

 

 

Meilleur vin d’aventures (par Philippe Rapiteau)

 

Giulio Armani  »Dinavolino » 2009 : un blanc d’Italie qui vous secoue papilles et neurones ! Parce qu’il suggère de prendre le volant d’une Dino et partir pour une découverte aventureuse de l’Italie…

 

 

Meilleur vin réaliste

 

Domaine Lisson  »Clos des Cèdres » 2007 : un vin droit dans ses bottes, du beau jus de mourvèdre, sans fioritures. Un vin de réflexion qui montrera toute sa valeur dans le temps.

 

 

Meilleur vin de road movie (par Emmanuel Delmas)

 

Vin anonyme : vinifié pour le plaisir, un vin familial goûté au hasard d’une rencontre près d’Ancenis. Un Gamay gouleyant, oscillant entre acidité et résiduel, à peine 11 degrés d’alcool. Atypique, décalé, d’un autre temps.

 

 

Meilleur blockbuster américain (par W. R. Tish)

 

Napa Valley  »Matthiasson » 2008 : A high-end white ! This wine was by far best California white I had in 2010 ($38.99 at California Wine Merchants).

 

 

Meilleur western spaghetti (par Guillaume Nicolas-Brion)

 

Biancara  »Pico » 2004 : Angiolino Maule, roi du vin naturel du nord de l’Italie. Issu du cépage Garganega (aussi utilisé pour le soave).

 

 

Meilleur grand classique

 

Domaine Trévallon 1999 : Parce qu’un classique ça ne doit pas être froid, figé, mais plutôt de l’ordre de l’émotion universelle, beau et accessible.

 

 

Meilleur vin gore

 

Domaine Milan  »Sans soufre ajouté » 2010 : Parce que ce vin rouge c’est une tuerie…

 

 

Meilleur vin de kung-fu, le retour (Par Le Rustre)

 

Domaine Stoeffler  »Pinot noir XXC » 2005 : Vin de Kung-Fu ? Vin de brousse. Vin de lie. Vin de brousse lie. Je fus K.O.

 

 

Antonin Iommi-Amunategui

Crédit illustration : Domaine Rimbert

©Vindicateur, 03/2011