Le petit guide geek des vins

Les pigeons du vin
septembre 20, 2017
Dominique Techer dézingue l’archevêque de Bordeaux et le classement de Saint-Emilion
septembre 20, 2017

Si tu es un(e) geek, que tu te rougis joyeusement les yeux sur des gadgets connectés, que tu ne peux d’ailleurs pas te passer de connexion internet (au point de pouvoir en tomber par la fenêtre*) et qu’accessoirement tu aimes boire du (bon) vin, le petit guide geek des vins est pour toi : il consacre en effet les 40 vignerons et vigneronnes de France les plus actifs sur le rezo.

Le guide geek des vins de A.0 à Z.0

Ce guide déjà incontournable est classé par ordre alphabétique, combiné à la puissance de connexion des vignerons, mesurée en tétra-octets, puis rapporté au nombre total de signaux numériques qu’ils ont chacun émis depuis le début de l’année… Oui, bon, par ordre alpha, quoi.

Avertissement : avant de consulter ce guide, puis très vite de s’y référer quasi-bibliquement, on s’assurera d’abord qu’on est bien un(e) geek du vin.

 

 

 

 

 

 

  • Chateau du Petit Thouars

 

  • Château Gombaude-Guillot

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Domaine de l’Astrolabe

 

  • Domaine des Côtes de la Molière

 

 

  • Domaine de Trévallon

 

 

 

 

 

  • Domaine Lisson

 

  • Domaine Milan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Sarnin-Berrux

 

 

 

 

Sans filtre ni filet

Bien sûr, ce guide geek n’est pas exhaustif. Des centaines, des milliers de domaines sont connectés, d’une manière ou d’une autre.

Toutefois, les hommes et femmes du vin ici présents ont la particularité d’être non seulement actifs, mais d’interagir à titre personnel, et partant, sans filtre ni filet, sur les réseaux – qu’il s’agisse de leur blog, leur site, facebook, twitter, voire la totale, ils se lâchent pas mal.

Ah et, le plus souvent, leurs vins sont très bon, ce qui ne gâche rien. Certains sont même des tronches de vin, c’est dire le level.

 

*Lire :  »Elle chute de sa fenêtre en cherchant du Wifi »

 

Antonin Iommi-Amunategui

Photo : 8 Bit Vintners

©Vindicateur, 10/2012