La dégustation de vins est un art subtil : goûtez et surtout apprenez les rituels pour déguster un vin et en saisir toutes les saveurs et arômes ! Robe fruitée, arôme puissant, plutôt sec ou moelleux… Vous vous y perdez ? C’est normal ! Le monde du vin est un domaine où il faut des connaissances très précises pour pouvoir s’y retrouver et choisir son vin. Cependant, il est possible en tant que simple particulier d’apprendre les bases pour déguster correctement son vin et en tirer la meilleure expérience gustative possible.

Quelles sont les bonnes conditions avant de commencer la dégustation ?

La dégustation d’un vin doit se faire dans les règles de l’art. Par exemple, normalement, les professionnels veillent à rejeter le vin après l’avoir gardé en bouche un temps suffisamment long pour ne pas être influencés par les effets de l’alcool. Sachez également qu’il est toujours préférable de goûter un vin hors repas, et même, plutôt avant le repas lorsque les sens sont les plus aiguisés et réceptifs aux saveurs. Vous pouvez vous adresser à un professionnel du vin qui saura vous guider et vous conseiller si vous êtes débutant, par exemple la boutique Patriwine. Un professionnel vous fera toujours goûter un vin dans des conditions optimales : verre à vin, température de la cave ad hoc, aucune odeur parasite pour gêner les sens, etc.

Quels éléments peuvent influencer la dégustation ?

Divers éléments sont susceptibles de jouer un rôle dans l’idée que vous pouvez avoir d’un vin. On peut citer notamment la température à laquelle le vin est servi ou le lieu parmi les conditions matérielles. Mais une bouteille est toujours unique et diffère forcément des autres. Les conditions extérieures comme le stockage du vin (lumière, humidité, vibration…), son millésime, le climat de cette année-là, etc. sont autant de paramètres à prendre en compte lors du choix d’une bouteille.

À quoi doit-on prêter attention quand on goûte un vin pour la première fois ?

Lorsque vous découvrez un nouveau vin, il faut d’abord prêter attention à sa couleur. Est-il plutôt rouge clair ou rouge foncé ? Plutôt jaune ou plutôt gris ? Ces indications permettent d’avoir une idée de la consistance du vin. Une couleur brillante est par exemple un indice d’acidité élevée. Ensuite, prêtez attention à son odeur. Quelles notes se dégagent ? Sont-elles très fortes ? Y en a-t-il plusieurs ? Vous pouvez par exemple avoir des notes boisées, épicées, florales, etc. Ici, il est certain que l’expérience aide à distinguer les subtilités des arômes. Enfin, il est temps de passer à la dégustation. Lorsque que vous mettez le vin en bouche, il y a un « temps » de dégustation. En d’autres termes, il y a un début, une longueur en bouche, et une fin. Il s’agit de prêter attention à toutes ses étapes ! On pourra ensuite déterminer l’équilibre du vin par rapport à son acidité ou encore la présence de tanins.