En mai, bois ce qu’il te plaît

10 affirmations (ir)réfutables autour du vin
septembre 19, 2017
Label AB : une démonstration par l’absurde
septembre 19, 2017

Grand cru classe ou petit cru bien roulé ? Raisonné ou rentre-dedans ? Bio ou banane 71B ? Bouteille ou BIB ? 5€ ou 555€ ? En mai, tu te débrouilles, tous les vins sentent le muguet et la merguez… Des vrais vins de manif ! On s’y presse comme dans une revue de presse.

On a privé les CRS de vin, pas les manifestants

 

Une circulaire indiquant que les CRS n’étaient désormais plus autorisés à boire leur quart de rouge au repas a fait réagir… et sûrement donné soif aux manifestants.

 

Il leur faut un vin comme un slogan : Grignan-Les-Adhémar, y’en a marre ? Pomerol, ras-le-bol ? Des Vins de France sans soufre pour la France qui souffre ? Du Haut-Brion pour la France d’en bas ?! Ah, Beaune Les Grèves !

 

 

Où en reparle encore des vins nature

 

Il faut admettre que le marronnier des vins nature (ces vins sont dégueulasses ! mais non, vous n’avez rien compris !) cache un autre arbuste, plus vrai que nature : le petit monde du vin – passés les châteaux qui se mettent au chinois, le marketing 2.0 en veux-tu en voilà, et l’éternelle figure de l’agriculteur – manque régulièrement de bonnes histoires…

 

Alors les vins nature prennent cher : poupée gonflable ou punching-ball, selon qui en parle. Michel Chapoutier les a défoncés en deux phrases aux RVIF (ses mots n’étant pas repris, en l’occurrence). Nicolas de Rouyn a été, comme souvent, plus fin. Et Isabelle Perraud du Domaine des Côtes de la Molière les a défendus becs et ongles. (Ah et oui, au fait, il y en a de bons, de remarquables et même de tout à fait bandants – c’est la position infaillible de Vindicateur.)

 

 

Les Luxembourgeois ont soif, les femmes aussi

 

Une cartographie de la consommation mondiale de vin rouge par habitant, certes un peu datée (2006), place le Luxembourg en tête, devant la France et l’Italie. Une simple histoire de pouvoir d’achat ? Des soiffards, ouais ! Pas étonnant qu’Edonys souhaite s’y installer (Edonys où on ne risque pas d’entendre parler de vin nature, d’ailleurs, vu comme J-M Peyronnet les porte dans son haut-le-cœur…).

 

Pendant ce temps, à l’initiative de Vin & Société, 100 femmes de vin (vigneronnes, sommelières, blogueuses, etc.) s’apprêtent à signer, le 24 mai prochain, un manifeste pour le vin… Retour aux manifs, la boucle est bouclée.

 

 

Antonin Iommi-Amunategui

Crédit photo : Franck Bayard

©Vindicateur, 05/2011