100 manifestantes du vin

A la niche, le vin !
septembre 19, 2017
Etes-vous fétichiste (du vin) ?
septembre 19, 2017

Vin & Société, association largement représentative de la filière vin*, multiplie les bons coups et montre souvent le maillot ces derniers temps : après un passage remarqué au dernier Salon de l’Agriculture, l’association mobilise cette fois 100 femmes de vin, pour signer publiquement un manifeste :  »Le vin, et si on en prenait toute la mesure ». Simple communication ou vrai message ?

Les chiennes (des vins) de garde

 

En plein Paris, Marie-Christine Tarby-Maire, présidente de Vin & Société, a rameuté une belle foule de femmes forcément prêtes à en découdre pour défendre leur (?) conception du vin : 100 femmes, viticultrices, propriétaires, œnologues, journalistes, bloggeuses (Ophélie Neiman, Eva Robineau, Miss Vicky Wine ou Mélanie Tarlant), ou même un peu tout ça à la fois. Et quelques brouettes d’hommes venus voir ce qui se tramait là.

 

Par sa prise de parole, Mme Tarby-Maire a illustré combien il est difficile d’être novateur sur un sujet comme le vin, quand on veut placer la tradition et l’historique sur un piédestal (sûrement légitime, par ailleurs) tout en s’affirmant mobile, moderne, hors des sentiers battus. Sans oublier l’incontournable aspect médico-légal de la consommation d’alcool en France… Est-il seulement possible de jongler avec tous ces aspects – patrimoine, tradition, nouveauté, qualité, modération, santé ; de présenter le vin sous toutes ses coutures, sans s’empêtrer et délivrer un message finalement obscur ?

 

Pas évident. Certaines jeunes femmes présentes lors de cette présentation ont ainsi confié qu’elles ne savaient pas trop où elles mettaient les pieds, se demandant si elles allaient vraiment se retrouver au travers de ce manifeste. Un manifeste que treize femmes de vin ont en tout cas cosigné, avec le concours d’un homme,  »demeuré discret » (il s’agit de Jacques Dupont, le journaliste vin de l’hebodmadaire Le Point).

 

On retrouve d’ailleurs cette même ambigüité, cette volonté d’englober tout le vin, depuis son alpha jusqu’à son oméga, lorsque l’association détaille son credo :  »Vin & Société souhaite être un leader d’opinion, transmettre traditions et valeurs mais aussi être un laboratoire d’idées nouvelles pour le vin, la société de demain… hors des sentiers battus. » De la tradition hors des sentiers battus : une ambition schizophrénique, hyper-fédératrice, impossible ? En tout cas, c’est une sacrée ambition.

 

 

Un manifeste qui manifeste quoi ?

 

Vin & Société a intitulé son manifeste :  »Le vin, et si on en prenait toute la mesure ? » Polysémie de la mesure, entre ampleur et modération, pour s’engager sur une voie qui assurerait  »un avenir serein, durable pour le vin ». L’idée centrale consistant à affirmer que seule la mesure dans la consommation de vin permet d’accéder à la qualité, et à la mesure d’un tel patrimoine : boire moins, boire mieux. Et que la pérennité de la filière passe par cette prise de conscience, à tous les niveaux, chez le consommateur comme chez le viticulteur.

 

Mais pourquoi des femmes ?  »Elles sont de plus en plus nombreuses dans notre filière. Et aujourd’hui les femmes se montrent, les femmes sont partout, dans les vignes, dans les caves, journalistes, bloggeuses… Les femmes s’intéressent aussi aux tendances de la société, elles ont une sensibilité particulière sur le sujet… »

 

 »Le vin c’est un vrai patrimoine, un patrimoine historique, pour la France en particulier, et en France il a trouvé une terre de prédilection… Le vin est un produit qui traverse les siècles… Le vin c’est aussi la nature, c’est la terre, un terroir… Le vin c’est beaucoup de travail, dans les vignes, en cave, toute l’année… Le vin c’est de la science, ce n’est pas que la nature seule, c’est aussi l’œnologie ; c’est beaucoup de transmission, d’observation… Le vin ce sont des valeurs, le temps, le temps du partage… »

 

 »Prenons la mesure de ce patrimoine. Prenons aussi la mesure de la consommation, qui ne doit pas être débridée, mais mesurée : nous faisons nôtres les repères établis par les experts de l’OMS… C’est en prenant toutes ces mesures du vin que nous assurerons ensemble l’avenir du vin, sans arrière-pensées, avec le plus grand bonheur… Et c’est pourquoi nous signons aujourd’hui ce manifeste. Nous appelons toutes les régions à le faire, les hommes comme les femmes. La France doit être un modèle. »

 

* 29 organisations professionnelles régionales ou nationales sont membres de l’association Vin & Société qui entend ainsi représenter l’ensemble de la filière.

 

 

Antonin Iommi-Amunategui

©Vindicateur, 05/2011