Les Vindic d’or MMXIII

Il faut sauver le soldat Roméro
septembre 20, 2017
Drunkerque, Picolmar, Le Hivre, Bièrritz… Les dix villes où il fait bon être bourré
septembre 20, 2017
Cette année, les Vindic d’or ont failli devenir méchants et virer AntiVindic d’or (des espèces de Gérard d’or du blog vin). Mais non, on tient le cap. Vindicateur attribue donc, pour la quatrième année consécutive, des médailles en galak aux blogs qui ont le plus marqué l’année (selon des critères relatifs et arbitraires ; ce qui est le cas pour la plupart des prix blogueux, mais nous on le dit d’emblée, c’est plus propre). Une grosse dizaine de blogs sont primés : ils gagnent chacun un big bisou.

Meilleur blog undead

Undead, zombie, mort-vivant, parce que revenu à la vie après des mois d’un silence mortel, il s’agit bien sûr de Brainnn-Brainnn, plus connu sous le blaze de Bicéphale-Buveur, ce grand ours humble et joyeux dont on pourrait faire un étendard du bien-boire rien qu’avec les poils du bras gauche.

 

Meilleur blog beatbox

Un blog de vigneron qui a le rythme dans la pruine (peut-être parce qu’il fait de la boxe), qui envoie du bon son et qui défend sa région comme un mort de faim : c’est David Large, vigneron dans le Beaujolais. Ils sont plutôt pas mal dans le Blogjolais, d’ailleurs (le petit Lilian est demandé à l’accueil).

 

Meilleur blog planant

Lolita, elle part dans tous les sens et n’atterrit pas souvent. On peut avoir du mal à la cerner derrière ses petits cernes de noctambule ; mais ses vidéos ont un punch et un peps qui en imposent. Le potentiel est là, on aime, on défend sans réserve.

 

Meilleur blog pédagogeek

Sandrine, elle aime bien expliquer ; mais contrairement à 1855 autres publications-type, elle a compris qu’il fallait trouver des biais chiadés pour intéresser à ce qu’on raconte (surtout que le vin, ça peut être soporifique comme une étente à linge). Ses armes donc, un humour et un style de bulldozer amoureux (oui c’est pas courant, c’est un peu l’idée). Du coup, elle a largement participé au vaste chantier de la cause du vin cette année.

 

Meilleur blog united colors of bouare

Eva, elle t’enchaîne un calendrier de l’Avin qui cartonne, puis des rébus à boire en rafale. Et tout ça avec un chaton sur le clavier, qui se fait ses propres selfies sur Instagram, et accessoirement une création de boîte… Elle reste par ailleurs la blogueuse préférée des Français, selon un sondage Hipsos-Ruedelasoif89.

 

Meilleure triplette de bellesoif

Trois anciens, trois piliers. Olif, Philippe, Patrick. C’est un peu le triangle d’or du blog indé. Le trio d’Atlas qui tient la baraque. Sans eux, un trou noir de néant lisse se formerait au centre de l’univers du pif… Un peu en retrait, un quatrième taulier fait figure d’anneau de ça-trinque, et envoie son météor quotidien aux bonnes gens du vin.

 

Meilleur blog gloubal-trotter

Guillaume, il a du morgon dans les veines, mais aussi du vin slovène, de la bière palestinienne, de l’arak, des tripes ou du fromage. Il est globalement glou, mais pas que. Il est globalement à Paris, mais parfois en Croatie, à Venise, Dublin ou Jérusalem. C’est pas compliqué, cherche pas et prends ta valise, on valide l’ensemble de son oeuvre.

 

Meilleur blog de baston

Vincent est également gloubal : il passe indifféremment du verre à l’assiette, de la fourchette au tire-bouchon, parce que l’ombilic du bon les bondage tous (et dans les ténébres les lie…. euh non, pardon). Mais son truc à lui, c’est plutôt la bagarre : il cogne, il critique, il mitraille. Et gare à sa plume-glaive, capable de belles entailles.

 

Meilleurs blogs esbouare

David F. (l’autre David F.) et Guillaume D. ont poussé quelques jolies chansonnettes cette année, on ne peut que les encourager (sonore d’encouragements).

 

Meilleur blog grèviste

Rue89 est en grève, ses blogs aussi : No wine is innocent est donc mathématiquemment le meilleur blog (vin) en grève. Mise à jour de 18:50 : Rue89 lève sa grève, son blog vin itoo (y voir un lien de cause à effet avec la remise des Vindic d’or ? PEUT-ÊTRE).

 

A suivre prochainement, les Escapalmes d’or du Doc.

 

Antonin Iommi-Amunategui