De nos jours, les clients cherchent de plus en plus à consommer du vin au verre pour de multiples raisons. Cette démarche est donc devenue une offre obligatoire pour les restaurateurs. Mais pourquoi cet engouement ? Découvrez dans cet article une réponse claire et succincte à ce propos.

De nouveaux horizons à des prix convenables

La dégustation du vin au verre permet des découvertes uniques. Les consommateurs ont la possibilité de déguster des vins rares et haut de gamme à un prix abordable. Les prix fixés ne concernent pas les bouteilles, mais les verres.
Dans les restaurants, un sommelier ou un connaisseur vous accompagne dans vos choix. Il vous permet de déguster différents types de vin pour la même occasion. Vous aurez ainsi des dégustations « Sur mesure ». Parfois, les convives ne sont pas d’accord sur le vin à déguster pour un métier. Consommer le vin au verre donne l’occasion à chacun de vérifier son choix.

Pour une consommation raisonnable

Cette démarche encourage également fortement une consommation modérée et saine. Elle privilégie la qualité et le plaisir d’un bon vin par rapport à la quantité. La consommation au verre permet de limiter les gaspillages. Les vins non consommés sont conservés dans des dispositifs performants afin d’être réutilisés. D’après les spécialistes, le service des boissons constitue l’un des éléments les plus importants d’un établissement hôtelier ou d’un restaurant. Le vin est important pour sa valeur commerciale et le service vin au verre, s’il est exécuté avec qualité, peut devenir une source majeure de revenus et un moyen de fidéliser la clientèle.

Conseils pour bien consommaient le vin au verre

Il y a deux façons de déguster le verre au vin. Il y a ceux qui sont proposés à des prix en dessous de cinq euros. D’une manière générale, ce sont les vins qui sont servis au comptoir. Des boissons avec alcool que les experts considèrent comme sans personnalité. Ils sont surtout des verts conservés au pichet auparavant. Puis on retrouve des vins qui sont directement issus de la bouteille et servis au verre. La plupart du temps, le verre au vin de cette qualité se vend auprès de la bouteille. En plus donc de déguster un bon produit, vous devez aussi disposer d’un service irréprochable et un beau verre. Il ne faut pas craindre à demander à voir la bouteille. Cette démarche vous permettra de contrôler la température de la bouteille et le niveau du liquide.

Ces éléments vous donneront une idée sur le moyen de préservation, le moment de l’ouverture et la qualité du contenu. N’hésitez pas également à vous renseigner sur la méthode de conservation du restaurant ou de l’hôtel. Les bons restaurateurs font habituellement tourner rapidement leur bouteille. De ce fait, elle s’abîme moins vite. Ils disposent de techniques élaborées pour garder la saveur du vin déjà ouvert. Goûtez la boisson pour bien choisir. Car au prix où vous allez payer, il semble être juste que vous prendrez du plaisir. Si vous avez un doute sur la bouteille, vous pouvez facilement passer à un autre vin. Outre la mauvaise température de service, le fait de consommer du vin plat oxydé, fatigué, vicié ou plat représente la plainte la plus commune des clients lorsqu’il s’agit de vin au restaurant.
La croissance des ventes de vin haut de gamme au verre étant si déterminante pour la croissance rentable des restaurants en de nos jours, que la suppression de ces obstacles doit être une priorité essentielle.

Votre vin au verre vous est-il servi tout frais ?

« Depuis combien de temps la bouteille est-elle ouverte ? » est généralement la première question d’un amateur de vin. On revient sur cette question, car elle est très importante tant pour les restaurateurs que les clients. Les amateurs de vin se plaignent rarement dans un cadre d’hospitalité. Ils ne font que constater la mauvaise qualité du service du vin et reconsidèrent prudemment votre restaurant lors de leur prochaine sortie ou lorsqu’ils vous recommandent votre établissement.

Une fois les chiffres calculés, la rentabilité des investissements du procédé « Le Verre de Vin » est tellement convaincante qu’on ne peut l’ignorer. Le restaurant moyen a plus de 20 vins au verre ouverts. À la fin de la soirée, il reste environ 50 verres de vin ouvert qui s’oxydent — au moins 200 € de vin périssable non contrôlé — et 10 à 20 verres qui se perdent.

Pire encore, au lieu d’être jetés à l’égout, ces 20 à 50 verres sont souvent servis à un consommateur 12, 24 ou même 48 heures plus tard. Il en résulte le genre d’expérience médiocre qui chassera probablement vos convives. Ils ne reviendront certainement pas. Le fait de servir des vins médiocres au verre amène un impact dramatique à la fois sur la fidélisation des clients et sur les taux de retour. Le contrôle de la qualité de vos bouteilles ouvertes rehaussera l’expérience de vos invités et vous permettra de les fidéliser, ce qui les incitera à revenir en grand nombre.

En somme

Le verre de vin que vous commandez peut être ordinaire ou plus fin, peu coûteux ou plus cher, selon le restaurant. Dans certains restaurants et bars, vous pouvez acheter un verre de vin anonyme appelé vin de la maison. L’offre de vins maison comprend généralement un vin blanc et un vin rouge (et parfois un vin mousseux), et ces vins peuvent être achetés au verre ou parfois en carafe. Vous obtenez le vin de la maison d’un restaurant lorsque vous demandez simplement un verre de vin blanc ou un verre de vin rouge.

Aujourd’hui, de nombreux restaurants n’offrent pas de vin maison standard, optant plutôt pour un choix plus large — des vins haut de gamme au verre. Ces vins au verre sont généralement de meilleure qualité que les vins maison standard. Ils sont généralement aussi disponibles à la bouteille. Lorsque les circonstances le justifient, il y a de fortes chances que vous deviez commander un vin au verre. Selon le restaurant, vous avez le choix entre le vin de la maison ou un vin de première qualité au verre — ce qui, heureusement, est de plus en plus la norme.

L’un des risques liés à la commande de vins au verre, que ce soit du vin rouge ou du vin blanc, est qu’ils peuvent avoir un goût de fatigue s’ils n’ont pas été conservés correctement. Dans ces situations, demandez au serveur, « Depuis combien de temps cette bouteille est-elle ouverte ? » Idéalement, le vin était ouvert ce jour-là. Si le serveur ne le sait pas, c’est mauvais signe.

Les observateurs déclarent que « la nouvelle tendance consistant à consommer du vin au verre se met progressivement en place dans le monde, et particulièrement en France. Cette mode est présente dans plusieurs pays européens. Elle a été petit à petit, adoptée au niveau national, grâce à la motivation et à la sensibilisation des établissements commerciaux et du grand public aux nombreux avantages de cette option. Il appartient aux producteurs de continuer à développer ce travail et à se concentrer à la fois sur l’amélioration de la filière et sur la participation d’établissements commerciaux par le biais du service de notation. L’objectif final consiste à transmettre au consommateur les différentes alternatives de choix, les diverses boissons existantes, les variétés de goûts, les multiples combinaisons ou les moments gastronomiques ; mais en servant toujours de bons vins.