Le monde du vin va bien au-delà du rouge, du rosé et du blanc. A l’intérieur de chacune de ces couleurs, il y a différents styles, avec des intensités, des structures et des goûts pour chaque goût et chaque moment. Dans cet article, vous allez découvrir les vins qui peuvent accompagner les desserts.

Les règles de bases pour la cuisine et les vins de France

La clé du succès réside dans la bonne adéquation des différentes variétés de vins et de pâtisseries. Vous choisissez astucieusement la bonne méthode en assortissant vos desserts phares avec des vins blancs doux, ou demi-secs. Néanmoins, les vins rouges, tout comme les vins doux naturels et les vins de liqueur doivent être servis lorsque le dessert ne sollicite en aucun cas un vin blanc fourni en sucres résiduels tel que le gâteau fondant aux noix, le crème pâtissière à la vanille et le vin de voile.

Il faut éviter dans les accords mets et vins pour la pâtisserie sucrée, le Champagne brut. Il s’harmonise fastidieusement avec les desserts de ce type. Privilégiez alors les champagnes dosés ou le Gewurztraminer d’Alsace avec les cakes aux fruits rouges. Offrez un champagne rosé demi-sec ou même sec, en accord avec une glace aux fruits, ou également un vin blanc demi sec, en toute garantie de succès. Ils se marieront, sans aucun doute, à merveille.

Si le dessert, pour clore un exquis repas, est salé, comme des pommes cuites au four avec du caramel au beurre salé, compenser l’acidité des pommes avec un vin gras. Tandis que les arômes fruités amplifient les notes de la pomme. Vous ferez mouche avec les vins doux de l’Alsace ou de La Loire.
Enfin, une attention particulière doit être portée à la juste mise en température des vins.

Les vins mousseux pour desserts

Véritable atout à savourer en famille ou lors de réceptions de prestige, les vins effervescents se déclinent en une large gamme de vins qui embellissent les terroirs.

Les vins de chaque catégorie et de chaque cuvée respectent fidèlement les spécificités de leur région de production, de leur cépage et de leur mode de production et se distinguent par une couleur toujours vive, une robe fine et intense de bulles
Vous découvrirez, dans ce paragraphe, quelques-uns de ces grands classiques, dont les plus prestigieux sont fréquemment récompensés lors de nombreux salons et concours au niveau régional et international.
Voici un petit conseil de dégustation pour tous avant de continuer : appréciez-les frais mais non congelés, entre 6 °C et 8 °C.

D’abord le vin mousseux brut est l’un des boissons alcoolisées à partir du raisin les plus connus dans l’univers de l’œnologie. Le dosage des sucres introduits dans la liqueur, avant de lui mettre son bouchon de liège, définira la dénomination de « vin mousseux brute et autres ». Cet ajout de sucre lui donne un goût délicat, vineux et suave. Vous l’apprécierez pour agrémenter votre quiche au poisson, par exemple. Il est important de signaler que servir le vin mousseux brut avec une pâtisserie sucrée n’est pas la meilleure des idées. Son goût plus acide détruira la saveur du dessert.
Le vin mousseux demi sec, à l’opposé des préjugés populaires, se révèle plus sucré son prédécesseur. Il est plus convenable pour accompagner les desserts.
Le vin mousseux rosé apporte un caractère très riche, ample et élégant à la dernière partie d’un dîner. Le tiramisu aux crevettes, ou les petits moelleux au poulet seront sublimés par son côté très aromatique.

Le vin rouge mousseux avec sa qualité chaude, harmonieuse et puissante se révèle être un très bon rapport pour les desserts aux fruits rouges comme la tarte aux framboises.

Le Gewurztraminer d’Alsace

Le Gewurztraminer se caractérise par une belle rondeur aromatique, riche et exubérante en bouche. Un vin corsé mais délicat qui révèle une personnalité complexe et une structure dense, soutenue harmonieusement par une fraîcheur néanmoins plus discrète que dans les autres Vins d’Alsace. La bouche, comme le nez, est animée par un festival de saveurs exotiques et délicieuses.

Le litchi, la pamplemousse, le citron, le melon miel, la rose, le muscade et le massepain sont autant d’artifice qui accompagne vos desserts grâce à ce vin. Juteux, rondeur de fruits, délicatement épicé, riche en finesse, énorme profondeur, merveilleuse fonte, grand jeu, élégant constituent les exemples de qualificatifs dédiés à cette boisson.

Le Gewürztraminer possède une acidité douce. La teneur en alcool et la teinte varient selon l’endroit et donnent au vin une couleur jaune paille à jaune doré et un parfum de pétales de rose. Particulièrement mûres et nobles, les nuances sucrées conviennent à l’apéritif ou avec des desserts à base de chocolat et de pâte d’amande. En raison de sa texture crémeuse et de ses épices, c’est un vin très expressif, intensément parfumé.

Type de vin pour le chocolat

Il y a des règles à respecter pour un mariage heureux entre le jus de raisin fermenté et le chocolat. En effet, le degré d’amertume ce dernier rend difficile l’association des deux. Pour les experts, le mieux à faire est de s’orienter vers des vins blancs ou une sélection de grains nobles d’Alsace. Son caractère puissant et moelleux leurs mes torrents de partenaires idéale du chocolat. Ils ajustent l’équilibre qui existe entre l’intensité et la rondeur.
Le second problème majeur de cette combinaison être la présence marquée de sucre et de graisse de chocolat. Ces deux caractéristiques impliquent les papilles gustatives d’une manière qui peut rendre délicate la perception d’autres saveurs.

L’idéal consiste donc à démarrer avec un chocolat qui contient entre 50 % et 70 % de cacao, c’est-à-dire moins sucré et moins gras. le vin doit être corsé, aromatique et complexe (avec des parfums allant des fleurs aux fruits en passant par le bois) et avoir une teneur élevée en sucre résiduel. Le bon compromis serait un vin rouge de dessert, dont la structure permet de s’accorder avec le chocolat.

Certains consommateurs préfèrent les vins rouges secs à tout autre style. Ils se marient à merveille avec du chocolat au cacao 75 % cacao. Optez alors pour un Cabernet Sauvignon ou une grenache syrah merlot vieillis en fûts de chêne, car plus le goût est boisé, plus la combinaison sera forte.
Un autre accord intéressant pour le chocolat blanc se nomme le muscat. Traditionnellement plus sucré, le perlage (bulles de dioxyde de carbone) et l’acidité aident à « nettoyer » la bouche de la graisse et de la douceur.

Un conseil très important pour associer vin et chocolat blanc consiste à choisir une boisson qui a subi une fermentation malolactique. Elle donne une touche beurrée au liquide et se mélange très bien avec les pâtisseries.

Conseils pour choisir son vin pour le dessert

Les desserts se révèlent toujours être le moment le plus attendu du repas. Une telle expérience peut être enrichie et devenir encore meilleure si la boisson qui accompagne cet instant est définie en fonction de certains critères. Le vin peut être un excellent partenaire, équilibrant les saveurs, mélangeant différentes tonalités et laissant ce moment beaucoup plus agréable.

Faire le bon choix lors de la sélection de vin pour un accord parfait avec la pâtisserie est nécessaire pour ne pas gâcher les heures passées entre amis, entre collègues, etc. Grâce à ses conseils, vous êtes plus aptes à réaliser la bonne démarche.

La règle simple, si le dessert a un goût lourd, le vin doit être plus fort, plus frappant et corsé. Pour des desserts plus rafraîchissants et légers, le vin doit suivre la même ligne.

Faire le bon choix lors de la sélection de vin pour un accord avec la pâtisserie est nécessaire pour ne pas gâcher les moments passés entre amis, entre collègues, etc. Grâce à ses conseils, vous êtes plus aptes à réaliser la démarche idéale.